• Nouvelles du séminaire

     Retour Séminaire fiction et réalité 

    Réponse à quelques questions.

     

    Comment la communauté du séminaire est-elle composée à la rentrée 2012 ?

    Nous accueillons six nouveaux, en 1ère année. La communauté compte trente-deux séminaristes, dont vingt-quatre résidents. 

    Que vivent donc les autres séminaristes  ?

    Notre communauté compte aussi un séminariste externe. Compte tenu de son âge et de son expérience, il réside en effet en paroisse. Sept séminaristes sont aussi en stage, pour une année ou plus. Ils sont membres à part entière de notre communauté, et ce qu’ils vivent nourrit notre prière. Deux sont à l’étranger : l’un au Burkina Faso, dans le cadre de la DCC ; l’autre au Cameroun, dans une mission chère au cœur des Sarthois, Tokombéré… Deux commencent des études, l’un à Angers, l’autre à Paris. Deux autres s’engagent dans un service de solidarité, avec un statut de volontaire de service civique. Cette présence chrétienne de séminaristes au cœur des réalités humaines est un beau signe dans notre société. Un autre, enfin, s’investit à plein temps dans sa paroisse d’insertion.

    Et du côté des Pères et des Sœurs ?

    L’équipe des Pères se renouvelle, avec le départ du Père François RENAUD et l’arrivée du Père Yann VIGNON. La communauté des Sœurs demeure bien présente à la vie du séminaire. La présence de religieuses est un signe fort pour des jeunes qui se préparent à devenir prêtres. 

    Y a-t-il un profil type du séminariste « 2012 » ?

    Chacun est unique ! Et l’appel du Seigneur ne dépend pas de nous… Depuis trois ans, on remarque cependant que l’âge moyen de la communauté augmente sensiblement. La moyenne d’âge des 1er Cycle est de 32 ans, celle des stagiaires de 25 ans et les 2nd Cycle ont en moyenne 30 ans. Les écarts personnels sont évidemment plus grands : neuf séminaristes ont 25 ans ou moins, et huit ont 35 ans ou plus. Le plus jeune a 21 ans ; le plus âgé : 61… Les origines, les expériences et les sensibilités sont variées… Le Seigneur trouve un chemin différent pour appeler chacun… 

    Une caractéristique de cette nouvelle année…?

    C’est sans aucun doute la réforme des études du premier cycle, avec une augmentation sensible de la philosophie. Nous introduisons notamment quatre cours d’histoire de la philosophie : antique, médiévale, moderne et contemporaine. Les séminaristes ressentaient depuis plusieurs années ce désir de mieux inscrire dans l’histoire les « questions des hommes ». C’est une réforme qui s’applique dans le monde entier. Notre équipe enseignante s’enrichit ainsi de nouveaux professeurs. Nous remercions de tout cœur ceux qui répondent aux appels lancés au nom des nos évêques !…