• Plan de l'intervention sur GS

     Colloque sur Gaudium et Spes 

    Présentation de la Constitution Pastorale

    Gaudium et Spes

    Plan de l'intervention 

     

    Introduction : Gaudium et Spes et l’« esprit du Concile ». 

    I. La genèse et le statut particulier de Gaudium et Spes :

    1. Le contexte et les intuitions qui ont porté le texte et sa rédaction.

    a. Les redécouvertes du 19ème siècle et de la première moitié du 20ème siècle.

    b. Le drame de l’humanisme athée…

    c. La guerre froide, dans un monde coupé en deux.

    2. Le geste de parole et d’adresse réalisé.

    a. Une volonté de dialogue avec le monde de ce temps.

    b. Un jeu d’adresse.

    c. Un regard d’espérance sur le monde, sans compromission.

    3. La situation singulière de la Constitution parmi les différents textes conciliaires.

    a. Le statut du texte : une question au moment de son élaboration.

    b. Le statut du texte : une question toujours d’actualité.

     

    II. Le contenu de cette Constitution pastorale :

    1. La composition et la logique architecturale : un geste à la fois théologique et pastoral.

    a. Deux parties bien distinctes, mais dans une visée cohérente.

    b. La vocation humaine : une vie sociale… dans le Christ.

    2. Trois grands accents.

    a. Le Christ, homme parfait, terme de l’histoire, alpha et oméga.

    b. Se tourner résolument vers l’homme, sans tomber dans l’anthropocentrisme.

    c. Recherche d’une juste articulation entre cité céleste et cité terrestre.

    3. Les références.

    a. Quelques références aux Pères de l’Eglise.

    b. Jean XXIII : Mater et Magistra, 1961, et Pacem in terris, 1963. Paul VI :  Ecclesiam suam, 1964.

    c. Quelques autres références.

     

    III. La réception de la Constitution pastorale Gaudium et Spes.

    1. Trois principes de base pour bien recevoir la Constitution aujourd’hui.

    a. La réception dans la foi est nécessaire à tout travail d’interprétation.

    b. Le travail d’interprétation est toujours à reprendre.

    c. « Ce qui est important, c’est la reliure. »

    2. Nécessaire herméneutique de la continuité, dans un monde qui a beaucoup changé.

    a. Dépasser les oppositions en considérant la signification historique de Vatican II.

    b. Nouveaux espoirs, nouvelles angoisses…

    3. La pastoralité comme geste théologique, une recherche délicate et pourtant essentielle.

    a. « Un enseignement de caractère surtout pastoral. »

    b. « Que le lien entre la doctrine et la situation pastorale apparaisse plus nettement. »

     

    Conclusion : Vivre en laïc, témoignage d’une Sarthoise d’origine.


    Plan de la constitution pastorale Gaudium et Spes.

    Avant-propos (§1-3)

    Exposé préliminaire : la condition humaine dans le monde d’aujourd’hui (§4-10)

    Première partie - L’Église et la vocation humaine (§11-45)

    Introduction (§11)

    Chapitre I - La dignité de la personne humaine (§12-22)

    Chapitre II - La communauté humaine (§23-32)

    Chapitre III - L’activité humaine dans l’univers (§33-39)

    Chapitre IV - Le rôle de l’Église dans le monde de ce temps (§40-45)

    Deuxième partie - De quelques problèmes plus urgents (§46-93)

    Introduction (§46)

    Chapitre I - Dignité du mariage et de la famille (47-52)

    Chapitre II - L’essor de la culture (§53-62)

    Chapitre III - La vie économico-sociale (§63-72)

    Chapitre IV - La vie de la communauté politique (§73-76)

    Chapitre V - La sauvegarde de la paix et la construction de la communauté des Nations (§77-90)

    Conclusion (§91-93)



    [1] « “La valeur religieuse d’un Concile qui s’est occupé principalement de l’homme.” Discours prononcé par S.S. Paul VI le 7 décembre », La Documentation catholique, n°1462, 2 janvier 1966, col.59-66. (Le titre a été donné par La Documentation catholique)

    [2] « L’ouverture solennelle du XXIème Concile œcuménique, Discours de S.S. Jean XXIII à l’issue de la cérémonie du 11 octobre », La Documentation catholique, n°1387, 4 novembre 1962, col. 1380.




    Luc MEYER